4 astuces pour assainir les chambres

Je continue mon défi : sauvegarde de la famille (super Maman à la rescousse !!!). Après l’action, on rajoute des oméga 3 de partout, je passe à l’étape : maintenir un environnement sain.

Car on a deux leviers pour limiter l’arrivée des maladies dans la maison :

  1. l’immunité : il s’agit de favoriser l’immunité naturelle de chacun, parce qu’on a tous un système de défense hyper sophistiqué qui est là pour justement repousser les envahisseurs.
  2. la prolifération des-dits envahisseurs. Alors là, il ne s’agit absolument pas de tout aseptiser et de vivre dans une bulle. Mais par contre, comme on vit dans des endroits confinés, particulièrement en saison froide, il faut entretenir son lieu de vie pour qu’il ne devienne pas un nid à virus et microbes.

Alors voici mes astuces pour assainir les pièces au quotidien.

Aérer, un geste simple pour assainir

Astuce numéro 1 : aérer les chambres

Ah oui, c’est bateau ! Et pourtant il est tentant en cette période de garder la chaleur à l’intérieur et de ne pas ouvrir les fenêtres. L’air intérieur est plus pollué que l’air extérieur selon certaines études, et l’effet de cette pollution sur notre santé n’est pas négligeable ! Pour remédier à cela, il suffit d’aérer tous les jours. Il ne faut que 5 minutes fenêtres grandes ouvertes pour renouveler entièrement l’air de la pièce. Mon astuce pour la chambre des enfants : j’arrête le radiateur (à part vous faire payer plus d’électricité, ça ne sert à rien), et je l’aère pendant le petit déjeuner. Je referme tout, et je remets le chauffage pendant qu’ils font leur toilette. Comme ça, ils vont ensuite s’habiller dans la chambre qui sent bon et qui n’est pas trop froide. J’avoue, je fais l’impasse en cas de pluie. Par chez nous, quand il pleut, c’est plus ambiance typhon que légère bruine, alors je n’ai pas trouvé d’idée…

Astuce numéro 2 : les huiles essentielles

Quand arrive le temps des virus et que les premières toux se font entendre,  on peut sortir le bouclier ! Les huiles essentielles sont des alliées très utiles dans le combat contre les maux de l’hiver. Attention, ce ne sont pas des remèdes inoffensifs du tout, elles ont une action très puissante et je ne vous parlerai ici que d’une utilisation par diffusion, qui est acceptable par tous, y compris jeunes enfants et femmes enceintes. Pour tout autre usage, il faut se renseigner, et dans le doute, éviter. Dans le cas qui nous intéresse, à savoir assainir la chambre, il vous faudra un diffuseur d’huile essentielle. Celui-ci peut être passif, une simple pierre sur laquelle on dépose les huiles, ou actif, un diffuseur électrique qui va emporter les huiles avec de la vapeur. Les huiles essentielles qui sont intéressantes sont la lavande fine, le ravintsara, le camphrier (chémotypé linalol), et les agrumes (pamplemousse, orange douce, citron, bergamote, petitgrain bigaradier). Un mélange d’un agrume avec ravintsara et lavande est par exemple une bonne idée. La diffusion se fait quand il n’y a personne dans la chambre, et pas plus de 5 minutes dans la chambre d’un bébé. Les propriétés antiseptiques de ces huiles protégeront vos petits nids douillets.

Astuce numéro 3 : les draps

Assainir les draps avec un sachet de lavande

Là encore, ça peut paraître évident. Mais toutes les personnes allergiques vous le diront, l’entretien du linge de lit est primordial pour l’hygiène de la chambre. Donc on change régulièrement les draps, et au moment du stockage, on glisse un petit sachet de lavande entre eux. D’une part ça parfume, mais la lavande est un antibactérien naturel et elle repousse aussi les poux, donc on profite des deux effets. Tous les jours, on secoue les draps, et quand le temps le permet, pendant que la chambre aère (voir astuce numéro 1), on aère aussi la couette par la fenêtre. Pour éviter de laver trop souvent vos oreillers, vous pouvez mettre des protège-oreillers, qui absorberont sueur et salive (que celui qui n’a jamais vu les tâches de bave après la nuit d’un enfant me jette la première pierre !).

Astuce numéro 4 : gare aux peluches !

Eh oui, elles ont l’air parfaitement innocentes et mignonnes comme ça, mais ce sont des nids à bactéries. On en a souvent des quantités impressionnantes dans les chambres d’enfant (“mais elles se reproduisent entre elles, c’est pas possible !”), et elles s’imprègnent allègrement de poussière et d’acariens avant de rejoindre leur lit. Je ne parlerai même pas des doudous, qui semblent être des vaccins à eux seuls. Si vos enfants ont tendance à avoir les poumons encombrés, pensez à limiter le nombre de peluches et de temps en temps, mettre une goutte d’huile essentielle d’eucalyptus citronné dessus. Attention, ne pas utiliser cette astuce quand il s’agit d’un bébé (moins de 3 ans) qui peut mettre la peluche à la bouche !

Voilà mes astuces pour assainir l’atmosphère des chambres et rendre mes enfants indestructibles ! Et vous, quelles sont vos astuces et comment vous organisez-vous pour arriver à rendre l’air plus sain ?

Partager l'article
  • 9
  •  
  •  
  •  
  •  

1 commentaire sur “4 astuces pour assainir les chambres”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *