Je soigne mon cerveau du bas

Mais de quel cerveau parle-t-elle ?

Alors, si tu es un homme et que tu as pensé à tes organes génitaux, tu as un souci… Non, là on plutôt parler de notre deuxième cerveau, j’ai nommé… nos intestins !

En effet, on sait maintenant qu’il se passe énormément de choses à ce niveau-là et qui dépasse largement le cadre digestif. Et en particulier, les intestins participent au contrôle de l’organisme, par la fabrication d’hormones. En particulier, la sécrétion de sérotonine, qui se fait dans l’intestin grêle. Et la sérotonine, c’est l’hormone du bonheur. Tu vois où je veux en venir là ?

Bon, si tu as complètement oublié tes cours de bio du collège, on refait une passe d’anatomie.

UN PEU DE BIOLOGIE

Digestion et assimilation

Après ton bon petit repas, la nourriture est malaxée et une partie de la dégradation enzymatique commence dans l’estomac. A un moment, la valve du bas s’ouvre, et ce contenu, qu’on appelle le chyme à ce moment-là, bascule dans l’intestin grêle. Là, le pancréas déverse des enzymes, l’intestin grêle aussi, pour que tout ce qui peut l’être soit réduit à l’état de petites molécules qui passeront la paroi intestinale et rejoindront la circulation sanguine.

Dégradation

Étape suivante : le chyme s’appelle chyle maintenant et contient des molécules trop grosses pour passer la paroi de l’intestin, essentiellement des fibres. Tout ça va tranquillement se diriger vers les gros intestin. Lui ne produit pas d’enzymes, mais il abrite une faune incroyable. Alors on parle de flore intestinale mais rien à voir avec des plantes, ce sont des milliards de bactéries et de levures qui se logent dans les recoins de ce tube. Et ces petites bébêtes participent à notre vie, échange de bon procédé ! Donc les molécules autres que des fibres qui n’ont pas été bien découpées vont l’être par ces bactéries, tu vas en récupérer une partie, et l’autre c’est pour elles. Pendant ce temps, ton gros intestin absorbe un max d’eau pour ton utilisation. C’est pour ça que même les gens qui boivent très peu ne finissent pas desséchés comme des momies : la nourriture leur apporte de l’eau. Mais si tu vas ici, je t’explique pourquoi il vaut quand même mieux boire de l’eau, et une bonne quantité.

Et à la fin, quand le travail d’absorption et assimilation a été fait au maximum, ben tu élimines ce qui reste par la porte de sortie : l’anus.

Les autres rôles de l’intestin

Donc tu as deux types d’intestin : l’intestin grêle et le gros intestin ou côlon. Et ils jouent tous les deux un rôle important dans notre bien-être psychologique, si si.

Comme je te le disais, l’intestin grêle produit de la sérotonine, et beaucoup plus que ton cerveau d’en haut. Et cette production n’est pas liée à une bonne nouvelle que tu reçois ou au sourire de ce jeune vendeur… Elle va être en lien avec ton bien-être organique. D’où l’importance de prendre soin de cette viscère pour continuer à être heureu.x.se même si le vendeur sourit à quelqu’un d’autre.

Pour le côlon, ça devient plus subtil. Car en fait, c’est la populace qu’il héberge qui va jouer un rôle sur notre humeur. En fait les petites bactéries et levures sont capables d’envoyer des substances chimiques dans notre sang. Et ces substances vont influer sur notre bien-être. Ça peut être franchement violent, comme avec des maux de tête, mais ça peut être plus subtil aussi : une espèce de brouillard mental par exemple, l’impression de ne pas être à 100 % de tes capacités cognitives. Bref, les petites bêtes aussi il faut en prendre soin, histoire d’être bien dans sa tête.

ET COMMENT ON CHOIE SES INTESTINS

Ah ah ! Je te laisse deviner quel va être le premier paramètre. 3…2…1…Time’s up ! Ben oui, c’est l’alimentation. Alors refaisons un peu le parcours pour voir ce qui peut être cool pour nos intestins. D’abord dans l’intestin grêle, il y a cette phase où on réduit tout en minuscules parties et où on absorbe ce qui est suffisamment petit. Donc, une des premières choses à faire, c’est de l’aider dans sa tâche, en mâchant suffisamment. D’une part parce que ça réduit la taille des morceaux, d’autre part parce qu’il y a des enzymes dans la salive, qui commence le travail de digestion qui sera poursuivi dans l’intestin grêle.

Protection

Bon, et il faut lui éviter les trucs qui lui abîme la paroi. Par exemple, un truc qu’il n’aime pas, c’est le gluten. Parce que dans gluten, il y a GLU et ce n’est pas un hasard. Ça fait une espèce de colle qui va se mettre sur le parois de l’intestin et qu’il va se fatiguer à éliminer. Du coup, si tu peux éviter de manger du pain le matin, des pâtes à midi et couscous le soir, ça le soulagera un peu.

Ceci est une fleur de chicorée, et je suis sûre que vous en avez déjà vu sans le savoir ce que c’était 😉

Nutrition

Ensuite pour le côlon, va falloir apporter de bonnes choses à nos petites bébêtes. Et ce qu’elles aiment bien ce sont les FOS, Fructo-oligo-saccharides. Alors, avant de te jeter sur le sucre parce que tu as vu saccharide, on met les choses au clair. C’est en fait un type bien particulier de fibres, comme l’inuline qu’on trouve par exemple dans la chicorée. Eh oui, si une fois par jour, au lieu de prendre un café tu te fais une tasse de chicorée, tu donnes à manger à ta flore intestinale. On trouve des FOS aussi dans les artichauts, les oignons et poireaux, et les topinambours.

Nettoyage

Et pour les deux intestins, un bon nettoyage, grâce… aux fibres ! En effet, comme elles ne sont pas digérées, elles font office de balai et nettoient les parois de l’intestin. Et comme elles servent aussi à accélérer le transit, elles permettent que les aliments ne stagnent pas trop longtemps dans l’intestin, où ils finissent pas provoquer fermentation et putréfaction (mmm, ça fait envie, hein?).

EN BREF

Pour être de bonne humeur, mange des légumes ! Bon, sans rire, l’hygiène de tes intestins influe sur tes hormones, et ton fonctionnement nerveux, donc essaie d’y prêter attention. Et si tu as déjà des intestins fragiles, je te propose de t’abonner à ma newsletter, parce qu’un prochain article arrive, sur la façon de calmer des intestins irrités.

Et je serai très heureuse de pouvoir échanger avec toi, alors commente, questionne, critique, je t’attends !

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *