La détox de printemps, une bonne idée ?

Eh oui, elle est dans tous les magazines, tous les réseaux sociaux, tous les médias : la fameuse détox de printemps. Et pour tout vous dire je sors d’une monodiète de 5 jours, et ma fille aînée d’une cure de citron. Mais est-ce vraiment une bonne idée ou juste un effet de mode ? Et pourquoi en entend-on tellement parler ?

la detox avec une cure de jus

 

Qu’est-ce que c’est la détox ? un exemple de détox : la monodiète de bananes

Ce qu’on appelle détox correspond à la cure de détoxication en naturopathie. Non, pas la cure de désintox, il ne s’agit pas de soigner une addiction. Pour nous, il va plutôt s’agir de sortir les poubelles. Vous vous souvenez des émonctoires ? On a vu qu’ils servaient à évacuer les toxines produites par le fonctionnement de l’organisme et les toxiques qui proviennent de l’environnement. Et on a aussi vu qu’ils pouvaient avoir du mal à tout traiter, et dans ce cas, le corps fait des stocks, en attendant d’avoir le temps et la possibilité de s’en occuper.

Ces stocks peuvent se faire dans la graisse, et pour les déchets acides à l’intérieur des tissus organiques. C’est ce qui rend ces derniers plus “visibles”, parce que les manifestations vont être douloureuses.

Et pourquoi mon corps aurait besoin d’être nettoyé ?

Si vous êtes comme moi, que vous devez travailler pour gagner de l’argent et ainsi pouvoir vous loger et vous nourrir Mais vous devez aussi gérer une vie familiale et sociale, et en plus d’avoir des contraintes horaires, vous avez des contraintes de budget ou liées à votre environnement (par exemple obligé de manger à la cantine, de dormir de manière fractionnée, et j’en passe…). Du coup, vos émonctoires n’ont pas le temps no les conditions idéales pour bien travailler au quotidien.

Faire une détox, c’est prendre un ou quelques jours pour laisser les émonctoires faire leur travail, et même les aider un peu. Comme ça, ils rattrapent leur retard, et vous retrouver un organisme tout beau tout propre.

Comment fait-on une détox ?

Ah. C’est là qu’on va trouver un peu tout et n’importe quoi. Ben oui, parce que comme je le disais plus haut, on a tous un emploi du temps un peu surchargé, et des contraintes qu’on ne contrôle pas. Du coup, certains on flairé le bon filon et vont en profiter pour vendre des produits censés détoxifier sans que vous n’ayez rien d’autre à faire que de les consommer.

D’abord, on arrête d’accumuler les déchets

Mais, dans la vraie vie, on n’a rien sans un minimum d’effort. Boire 3 tisanes par jour ne va certainement pas permettre à vos reins de se débarrasser des cristaux en surcharge si à côté de ça vous mangez de la viande à tous les repas et dormez 5 heures par nuit. Faire une détox, c’est avant toute chose, arrêter de surcharger l’organisme. C’est-à-dire avoir une alimentation essentiellement végétale, pauvre en protéines, supprimer café, thé, alcool, sucre et plats préparés, laitages et viande. Il faut également fournir au corps l’énergie dont il va avoir besoin pour bien se nettoyer. Et, non, cette énergie ne vient pas de la nourriture. Il faut du repos, assez et bien dormir, éviter le stress autant que possible. Et bien sûr pratiquer une activité physique, plutôt douce en l’occurrence, la marche au grand air étant au top pour ça.

Et ensuite, on sort les poubelles !

Maintenant que vous avez réuni les conditions favorables au nettoyage de printemps, on va pouvoir stimuler les émonctoires. Et c’est LA qu’on peut sortir la tisane drainante, le jus de légumes (fait maison of course) ou la monodiète.

De quoi, monodiète ? Ah, la monodiète est un grand classique de la naturopathie. C’est une cure de détox plus douce que le jeûne et plus facile à suivre quand on travaille. Il s’agit de ne consommer qu’un seul aliment. Évidemment, on ne fait pas une monodiète de reblochon, il va s’agir de légumes ou de fruits. On choisit son aliment en fonction de la saison, de ses vertus, de son affinité avec (on ne fait pas une monodiète d’un aliment qu’on n’aime pas).

La plus célèbre par exemple est la cure de raisin : il s’agit de manger uniquement du raisin pendant 1 jour à 3 semaines. Bon, on ne commence pas direct sur 3 semaines alors qu’on n’a jamais fait de monodiète, mais c’est pour dire qu’une détox peut durer plusieurs semaines. Dans mon cas, j’ai fait original, j’ai choisi la châtaigne. Pourquoi ? Elle est très riche en potassium, ce qui en fait un aliment très basifiant, c’est-à-dire qu’elle fait diminuer l’acidité dans le corps. C’est aussi un aliment à IG bas, et mon pancréas a apprécié. Et enfin j’adore la châtaigne, alors ça facilite le truc.

Il existe d’autres types de cure, comme celle de jus de légumes (non, pas de jus de fruits, trop sucrés !), de soupe. Et si on va sur la cure qui permet le nettoyage le plus profond, le jeûne.

Est-ce que tout le monde peut faire une détox ?

Pour répondre à cette question, il faut d’abord comprendre ce qui va se passer pendant la détox. Donc, on a tout bien mis en place, le corps est allégé des toxines et toxiques, on lui laisse le repos nécessaire. Le fait de restreindre son alimentation, en quantité et/ou en diversité, va mettre le système digestif au repos. Cela va aussi moins solliciter le système immunitaire, parce que la nourriture qu’on ingère ce sont des corps étrangers et notre corps a une réaction de défense vis-à-vis de ces intrus.

La détox peut être contre-indiquée

Tout ça libère beaucoup d’énergie pour le nettoyage. L’organisme va remettre en circulation les déchets qui étaient stockés pour que les émonctoires les traitent et les éliminent. Mais si par exemple, il y a vraiment beaucoup de déchets stockés, les émonctoires vont être débordés, au moins au début. Cela va se manifester par des maux de tête, des nausées, des boutons, de la diarrhée. C’est un signe que le nettoyage fonctionne mais pour un organisme affaibli, par exemple une personne lourdement traitée, ça risque d’être trop. De la même façon, pour une femme enceinte ou qui allaite, ce n’est pas une bonne idée de remettre les toxines en circulation, car elles vont être transmises au bébé. Enfin, il faut voir qu’une restriction alimentaire ne va pas être bénéfique à des enfants, ou des personnes carencées.

Par contre, les ados peuvent se permettre une cure détox, sans aller jusqu’au jeûne. Ma fille de 16 ans a testé la cure de citron, qui consiste à boire du jus de citron frais à jeun le matin. Elle l’a très bien vécu, et a vu des améliorations dans ses petits soucis d’adolescente.

Attention, toutes les cures ne sont pas pour tout le monde, la cure de raisin n’est pas adaptée aux diabétiques par exemple (ben oui, trop sucré) et la cure de citron ne convient pas à certaines personnes qui métabolisent difficilement les acides du citron. Donc, avant de faire une détox de printemps, faire un point sur son état de santé est primordial et le mieux, c’est d’aller voir un.e naturopathe, qui saura vous conseiller ce qui vous correspond.

 

 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *