Zoom sur la vitamine D

Mmm, voici un petit zoom sur une vitamine dont on entend souvent parler, surtout quand il s’agit des enfants. Et ce n’est pas un hasard si je vous en parle maintenant, en ce début d’hiver. En effet la vitamine D est une vitamine particulière. Nous en trouvons une partie dans notre nourriture, mais la majeure partie est synthétisée par notre corps. Mais pour pouvoir la fabriquer, notre corps utilise les rayons UV du soleil. Vous voyez le lien avec cette saison ? Oui, nous sommes dans la période de l’année où les jours sont les plus courts et de plus, le soleil est bas, ce qui réduit encore l’impact des rayons UV.

le soleil est indispensalbe pour fabriquer notre vitamine D

A quoi sert la vitamine D ?

Quand on parle de vitamine D, on parle en fait de vitamine D3 ou cholécalciférol. La vitamine D2, qui est issue du monde végétale n’a pas les mêmes propriétés.

La vitamine D est polyvalente : elle participe à de nombreuses fonctions dans l’organisme. Vous en avez entendu parler pour vos enfants, car les médecins prescrivent une supplémentation systématique chez les nourrissons. En effet, une des fonctions de la vitamine D, est de favoriser l’absorption du calcium. Elle est donc particulièrement importante au moment de la croissance pour une bonne minéralisation des os. Mais la solidité des os reste un sujet important tout au long de la vie, et redevient critique après la ménopause pour les femmes.

Elle a aussi un rôle beaucoup moins connu et pourtant tout aussi important. La vitamine D permet aux cellules de l’intestin grêle de ne pas trop s’écarter. En effet, notre intestin grêle est l’endroit du corps où les nutriments sont absorbés après la digestion. Pour cela, les cellules laissent un espace extrêmement étroit entre elles, de façon à ne laisser passer que les petites molécules. La vitamine D participe à maintenir les cellules serrées entre elles. En cas de carence, les cellules vont laisser un espace plus important. Quelle importance, pensez-vous ? Eh bien, cet espace plus important va laisser pénétrer des molécules indésirables dans la circulation : toxines, aliments non complètement digérés… C’est ce qu’on appelle l’hyperperméabilité intestinale, mais vous pouvez retenir “porosité intestinale”. Et cela se manifeste par une acidification de l’organisme et des inflammations “souterraines”, qui vous usent lentement mais sûrement.

La vitamine D se comporte aussi comme une hormone, c’est-à-dire comme une messager qui va stimuler des réactions . Elle favorise la synthèse de certaines protéines, et a un rôle important dans l’immunité. Bref, son importance est globale et mieux vaut ne pas en manquer.

Où trouver de la vitamine D ?

Suivant une étude (1), les trois quarts de la population présentent en déficit en vitamine D. En effet, si pendant la période allant de mars à octobre, il suffit de s’exposer 15 minutes par jour au soleil (pas tout nu, on est d’accord, mais visage et bras découverts), le reste de l’année ça se complique. D’autant qu’en France, une majorité de personnes travaillent à l’intérieur en hiver et ne croise le soleil que le week-end. Alors que faire pour avoir ce qu’il faut ?

les poissons gras sont riches en vitamine D

On trouve de la vitamine dans certains produits animaux, notamment la célèbre huile de foie de morue. Il y a moins de cinquante ans, il était habituel de prendre une cuillère à café d’huile de foie de morue pendant l’hiver. Et pour cause, elle est extrêmement riche en vitamine D ! On trouve aussi de la vitamine D dans les poissons gras (car la vitamine D est liposoluble, elle se dissout dans les corps gras), qui décidément ont tout bon : rappelez-vous, ce sont aussi des super guerriers pour les oméga 3. Elle est également présente dans le jaune d’œuf, surtout s’il est cru, vive les œufs à la coque !

Il faut aussi faire attention à… avoir assez de cholestérol ! Eh oui, car on fabrique notre vitamine à partir de cholestérol, donc un manque de cholestérol entraîne un manque de vitamine. Attention donc aux régimes trop restrictifs en matières grasses.

Dans les cas de carence avérée (voir avec votre médecin pour une analyse de sang), la supplémentation sera indispensable. Attention pour les végétaliens car la vitamine D3 qu’on trouve couramment est issue de sources animales. Il faut chercher la vitamine D3 qui est issue du lichen pour rester dans une source végétale.

Il faut être particulièrement vigilant si on a la peau de couleur foncée (ce qui est mon cas), car la mélanine freine la pénétration des rayons UV, et sous les latitudes non tropicales, cela signifie une moindre production de vitamine D.

Et pour vos enfants aussi, la supplémentation est nécessaire les 3 premières années pour prévenir le rachitisme. Ensuite, faites les jouer dehors, en plus ça vous fera un moment de calme. Et on met sardine et maquereau au menu plusieurs fois par semaine !

 

 

 

 

 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *